Écrire Egypte ; changement de régime à la suite des manifestations

Informations complémentaires sur l’AU 15/11, MDE 12/021/2011, 21 février 2011 À la suite des manifestations sans précédent organisées par des Égyptiens pour protester contre la pauvreté, la corruption et les violences policières, le président Hosni Moubarak a été contraint de quitter le pouvoir le 11 février, après avoir dirigé le pays pendant 30 ans. L’Égypte est désormais gouvernée par une junte militaire, le Conseil supérieur des forces armées, qui a dissous le Parlement et suspendu l’application de la Constitution. Les manifestations, qui ont débuté au Caire et dans d’autres villes d’Égypte le 25 janvier 2011, se sont étendues au pays tout entier le 28 janvier, après la prière du vendredi. Plus d’un millier de manifestants ont été interpellés par les forces de sécurité lors de ces rassemblements, et des dizaines de personnes ont été tuées. Nombre des personnes arrêtées ont été relâchées depuis, mais on craint que certaines ne soient toujours en détention. Amnesty International clôt l’action urgente en raison de la chute du régime du président Moubarak mais l’organisation continuera à suivre de près la situation sur place et lancera de nouvelles actions si nécessaire. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels et qui ont témoigné leur solidarité et leur soutien à l’égard des manifestants égyptiens en participant à la Journée mondiale d’action le 12 février 2011. Une courte vidéo présentant l’action d’Amnesty International sur l’Égypte, filmée lors de la Journée mondiale d’action, peut être visionnée à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Farid et Issa, défenseurs Palestiniens en danger

Farid et Issa militent pour la non-violence et font face à d’incessantes menaces et agressions de la part de soldats et de colons israéliens. Aidez-les ! Signez notre pétition