Écrire Cuba : les parents d’un militant décédé Orlando Zapata, ont été harcelés

AU 38/11, AMR 25/001/2011, 22 février 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er AVRIL 2011 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 18 février, Reina Luisa Tamayo et son mari, José Ortiz, ont été arrêtés et détenus pendant 12 heures par des agents de la Sûreté de l’État. Reina Luisa Tamayo est la mère d’Orlando Zapata, un prisonnier d’opinion cubain décédé l’an dernier après avoir observé pendant plusieurs semaines une grève de la faim en prison. Amnesty International pense que l’arrestation de Reina Luisa Tamayo et de José Ortiz visait à les empêcher de commémorer le premier anniversaire de la mort d’Orlando Zapata, le 23 février. Reina Luisa Tamayo a déclaré que son mari et elle étaient en train de quitter leur domicile de Banes (Cuba) avec Daniel Mesa, un défenseur des droits humains, lorsqu’une quinzaine d’agents de la Sûreté de l’État les ont encerclés. Elle leur a crié : « Zapata est vivant ! Le peuple cubain meurt et va bientôt descendre dans la rue. » Des agents ont alors poussé Reina Luisa Tamayo, José Ortiz et Daniel Mesa pour les obliger à monter dans leur camionnette. Ceux-ci ont tenté de résister, en vain. Au cours de l’altercation, José Ortiz aurait été frappé au visage par les agents. Reina Luisa Tamayo a été emmenée dans un bâtiment de la Sûreté de l’État. Elle a passé 12 heures dans une pièce, sous la surveillance de deux femmes appartenant à ce service, sans savoir où se trouvaient son mari et Daniel Mesa, qui avaient également été arrêtés. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.