Écrire Yemen : Hassan Baoom, un dirigeant du mouvement du sud, détenu

Action complémentaire sur l’AU 247/10, MDE 31/005/2011 Hassan Baoom, dirigeant d’un groupe politique d’opposition du sud du Yémen, est détenu au secret depuis le 20 février. Amnesty International est inquiète pour sa santé et craint qu’il ne soit détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression, ce qui ferait de lui un prisonnier d’opinion. Hassan Baoom, un homme âgé de plus de 70 ans, a été arrêté le 20 février par les forces de sécurité dans un hôpital d’Aden. Il y avait été admis pour une fracture de la jambe. Cet homme est un dirigeant du Mouvement du sud et le président d’une faction appelée Conseil suprême national pour la libération du sud. Selon certains médias, il avait récemment appelé à l’organisation d’une « journée de colère » contre le gouvernement yéménite dans les provinces du sud. Après son arrestation, il aurait été emmené dans un hôpital militaire, à Aden, puis transféré à la prison centrale de Sanaa. Il est, semble-t-il, détenu au secret. Il souffrirait d’hypertension, d’une pathologie cardiaque et de diabète mais on ignore s’il bénéficie de soins médicaux. Hassan Baoom avait été libéré début janvier, après environ deux moins de détention. Il avait été arrêté par des membres des forces de sécurité le 9 novembre 2010 alors qu’il se rendait en voiture d’Aden à Al Dali, dans le sud du Yémen. Il avait été détenu au secret pendant un certain temps. Cet homme avait déjà été détenu pendant deux mois en 2007 et six mois en 2008 à la suite de manifestations organisées par des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.