Écrire Le militant Jean-Paul Noël Abdi libéré mais toujours inculpé

Action complémentaire sur l’AU 28/11, AFR 23/002/2011 Jean-Paul Noël Abdi, président de la Ligue djiboutienne des droits humains (LDDH), a été remis en liberté à titre provisoire le 21 février 2011 pour raisons de santé. Il est toujours inculpé de participation à un mouvement insurrectionnel pour avoir enquêté sur les arrestations qui ont eu lieu à la suite des récentes manifestations étudiantes à Djibouti, dans la Corne de l’Afrique, et dénoncé ces agissements. Jean-Paul Noël Abdi était détenu à la prison de Gabode depuis le 9 février. Le 19 février, ses avocats ont soumis en son nom une requête demandant sa libération au juge en charge de son affaire. Ils ont indiqué que son état de santé se détériorait rapidement en raison de problèmes cardiaques et de son diabète. Jean-Paul Noël Abdi avait été inculpé de participation à un mouvement insurrectionnel en vertu des articles 145 et 146.4 du Code pénal. Les 5 et 6 février, il avait enregistré et diffusé des informations au sujet d’arrestations arbitraires présumées qui auraient eu lieu à la suite des manifestations étudiantes organisées dans la ville de Djibouti. Il avait également tenté de rendre visite aux étudiants détenus. Des manifestations étudiantes avaient été organisées le 5 février pour protester contre le faible taux d’admission de cette année et la piètre qualité du système éducatif. Selon des sources locales, ces rassemblements ont pris une tournure de plus en plus politique. Les médias internationaux ont évoqué des troubles civils et des actes de violence (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.