Écrire Nicaragua : Le journaliste Luis Galeano en danger

AU 44/11, AMR 43/001/2011 Luis Galeano, un journaliste nicaraguayen travaillant pour El Nuevo Diario, a reçu par courrier et par téléphone des menaces de mort proférées par des inconnus. Il est en danger. Le 19 février, un inconnu a appelé Luis Galeano sur son téléphone portable et lui a dit : « Tu as 72 heures pour changer d’avis sur ce que tu vas publier, sinon ta famille ne te reverra plus. » Il faisait allusion à une enquête menée ces derniers jours par Luis Galeano et un collègue sur une affaire de corruption. Il s’agirait d’un détournement de fonds estimé à environ 15 millions d’euros, auquel se seraient livrés des membres du Conseil suprême électoral entre 2004 et 2008. L’article a paru dans El Nuevo Diario le 21 février. Quelques heures avant l’appel de menace, Luis Galeano avait reçu un message laissé par un inconnu à l’accueil du journal où il travaille. Ce message faisait référence à ses recherches sur l’affaire de corruption en question et exigeait qu’il ne publie par son article. Il se terminait ainsi : « Ce que vous essayez de faire, c’est compromettre le Conseil suprême électoral, étant donné que les alliances [politiques] seront enregistrées le 1er mars […]. Nous ne plaisantons pas. » Il finissait par le slogan : « Une patrie libre ou la mort. » Ces derniers mois, les manœuvres d’intimidation visant des professionnels des médias se sont multipliées au Nicaragua dans le contexte du débat politique houleux qui s’est engagé à l’approche de l’élection présidentielle prévue pour novembre 2011. DANS (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.