Écrire Arabie saoudite. Des hommes sont détenus pour avoir crée un parti politique

AU 42/11, MDE 23/002/2011, 23 février 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 AVRIL 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. On pense que quatre Saoudiens sont maintenus en détention au secret à la prison d’Al Hair à Riyadh, la capitale de l’Arabie saoudite. Ils risquent tous d’être victimes de torture ou d’autres mauvais traitements. Amnesty International craint qu’ils soient détenus uniquement pour avoir exercé de façon pacifique leur droit à la liberté d’expression et de réunion, ce qui ferait d’eux des prisonniers d’opinion. Ahmad bin Sad al Ghamdi, Abdul Aziz al Wuhaibi, Muhammad bin Hussain al Qahtani, Muhammad bin Nasser al Ghamdi ainsi que trois autres Saoudiens ont été arrêtés le 16 février par des hommes apparemment membres du service des renseignements généraux du ministère de l’Intérieur, une semaine après avoir demandé que soit reconnu le parti islamique Oumma, qui serait ainsi devenu le premier parti politique saoudien. Chacun s’est vu demander de s’engager par écrit à renoncer à ses activités dans le cadre de ce parti. Ahmad bin Sad al Ghamdi, Abdul Aziz al Wuhaibi, Muhammad bin Hussain al Qahtani et Muhammad bin Nasser al Ghamdi ont refusé et ont été maintenus en détention. Les trois autres hommes, en revanche, ont signé cette déclaration et ils ont été libérés par la suite. Abdul Aziz al Wuhaini a été autorisé à téléphoner brièvement à sa famille le 18 février et il a ainsi pu prévenir ses proches qu’il était détenu à la prison (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.