Écrire Iran, Navid Khanjani,un militant iranien en faveur des droits humains, condamné.

Action complémentaire sur l’AU 347/09, MDE 13/022/2011 Navid Khanjani, membre de deux organisations iraniennes de défense des droits humains, a été condamné le 31 janvier 2011 à 12 ans d’emprisonnement. Il a déposé un recours mais la date de l’audience d’appel n’a pas encore été déterminée. Si Navid Khanjani est emprisonné, il sera considéré comme prisonnier d’opinion, détenu uniquement en raison de ses activités pacifiques en faveur des droits humains. Navid Khanjani est à la fois membre du Comité des reporters des droits humains et de l’Association contre la discrimination dans l’enseignement (Jami’iat-e Mobarzeh ba Taba’iz-e Tahsili). Il a été arrêté le 2 mars 2010 à Ispahan, dans le centre de l’Iran. Il a été jugé au cours d’un procès inique le 20 décembre 2010 par la 26e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran. Il aurait été condamné en raison de son travail pour l’Association contre la discrimination dans l’enseignement et le Comité des reporters des droits humains à respectivement 10 et cinq ans d’emprisonnement. Une peine supplémentaire de trois ans d’emprisonnement aurait été prononcée pour « avoir suscité un malaise dans l’esprit de la population » et pour « propagande contre le régime ». Navid Khanjani a finalement été condamné à 12 ans de prison après que le tribunal eut appliqué la grâce islamique, semble-t-il. Pendant sa détention, Navid Khanjani a été détenu à l’isolement pendant 23 à 25 jours ; il a été battu lors d’interrogatoires et étranglé par un responsable de la prison alors qu’il avait les yeux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.