Écrire Des militants tortures et détenus à Fidji

AU 51/11, ASA 18/002/2011, 1er mars 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 31 MARS 2011 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les militants défendant les droits humains et la démocratie à Fidji risquent d’être victimes d’actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements à l’heure où l’armée réprime l’organisation d’une manifestation pacifique. Une dizaine de politiciens, de syndicalistes, de détracteurs du gouvernement et d’autres Fidjiens ont été victimes d’une arrestation arbitraire, de passages à tabac et d’autres formes de torture et de mauvais traitements aux mains de l’armée fidjienne au cours des deux dernières semaines, avant d’être remis en liberté. On craint que d’autres personnes ne soient appréhendées et soumises à la torture et à d’autres formes de mauvais traitements ces prochains jours, alors que l’armée essaie d’empêcher l’organisation d’une manifestation pacifique contre le gouvernement le 4 mars 2011 à Suva, la capitale fidjienne. Le 26 février, au moins deux politiciens ont été arrêtés et roués de coups à la caserne de Suva ; ils ont été relâchés le lendemain. Le même jour, sept jeunes hommes originaires d’une agglomération située aux abords de Suva auraient été torturés et soumis à d’autres formes de mauvais traitements par l’armée parce qu’ils avaient évoqué l’organisation d’une manifestation pacifique devant avoir lieu le 4 mars. Des membres de leur famille et des défenseurs des droits humains qui s’étaient présentés au camp (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.