Écrire Iran. Deux hommes soutenant un Kurde condamné à mort sont détenus.

Action complémentaire sur l’AU 271/09, MDE 13/026/2011 Deux Kurdes d’Iran, qui ont été arrêtés alors qu’ils célébraient le report de l’exécution d’un autre militant kurde en décembre, demeurent en détention. Ces deux hommes sont des prisonniers d’opinion. Habibollah Latifi risque toujours d’être exécuté, mais aucune nouvelle date n’a encore été fixée pour son exécution. Habibollah Latifi, étudiant en génie industriel à l’université d’Ilam, n’a pas été exécuté le 26 décembre 2010 comme cela était prévu. Bien qu’il reste exposé à ce risque, à la connaissance d’Amnesty International, aucune date n’a été fixée pour son exécution. L’organisation suivra de près l’évolution de son cas. À la suite du report de son exécution, des membres de sa famille et des militants se sont retrouvés chez lui. Des membres des forces de sécurité sont alors arrivés sur place et ont arrêté quelque 24 personnes, dont ses proches. La plupart ont depuis été libérées, mais Said Saedi, militant de la société civile, journaliste et poète, ainsi que Yahya Qavami, sont toujours détenus. Le 5 février 2011, leur maintien en détention a été, semble-t-il, prolongé d’un mois. Said Saedi serait incarcéré dans un centre de détention du ministère du Renseignement à Sanandaj, dans la province du Kurdistan. Le 13 février, il était toujours privé de tout contact avec sa famille, à l’exception d’une conversation téléphonique d’une minute. Des agents des services de renseignement iraniens l’auraient torturé et il serait blessé à la main et au pied des suites de ce traitement. DANS (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.