Écrire Arabie saoudite. Muhammad al Wadani, un enseignant saoudien, arrêté lors d’une manifestation.

AU 62/11, MDE 23/007/2011 Un enseignant de 25 ans a été arrêté le 4 mars lors d’une manifestation organisée à Riyadh pour réclamer des réformes. Le 2 mars, une vidéo sur laquelle il appelle à des manifestations en faveur de la fin de la monarchie a été publiée sur YouTube. Amnesty International craint qu’il ne soit détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression, ce qui ferait de lui un prisonnier d’opinion. Muhammad al Wadani a été arrêté par des hommes en civil, dont on pense qu’il s’agissait d’agents des renseignements généraux, lors d’une manifestation devant la mosquée al Rajihi, dans l’est de la capitale, Riyadh. Ils auraient crié le mot « chiite » au moment où ils ont arrêté cet homme, ce qui laisse penser qu’il appartenait selon eux à cette minorité. Entre 20 et 30 personnes auraient participé à cette manifestation appelant à la réforme du royaume. Trois autres hommes auraient aussi été arrêtés. Amnesty International ignore leurs noms, mais ils auraient été relâchés peu après. Muhammad al Wadani étant détenu au secret, il risque d’autant plus de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Des militants saoudiens pensent qu’il est incarcéré à la prison d’Al Hair, à Riyadh. Dans la vidéo publiée sur YouTube, il appelait à des manifestations les 4 et 7 mars à Riyadh. Il réclamait la fin de la monarchie et prévenait le ministre de l’Intérieur des conséquences qui s’ensuivraient s’il sous-estimait le pouvoir de la jeunesse et s’il faisait arrêter et placer (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.