Écrire Chine : demandez la libération de Memet Eli Rozi, un ouïghour gravement malade

AU 66/11, ASA 17/011/2011, 10 mars 2011 Memet Eli Rozi, incarcéré dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, en Chine, serait gravement malade. Ce membre de la communauté ouïghoure est maintenu en détention depuis mars 2010 sans inculpation ni jugement. Memet Eli Rozi a demandé trois fois qu’on lui enlève les trois plaques de métal posées dans son bras en 2009 à la suite d’un accident de voiture, ce qui aurait apparemment dû être fait en février 2010. Sa femme s’est rendue au centre de détention le 28 février mais elle n’a pas été autorisée à le voir. Elle a déclaré à la station de radio Free Asia que les employés du centre de détention lui avaient confirmé ce jour-là que Memet Eli Rozi avait bien demandé qu’on lui retire ses plaques et que cela lui avait été refusé. Ils ont aussi affirmé que son bras était maintenant très infecté et qu’il était gravement malade. Selon un entretien avec des membres du personnel du centre de détention réalisé par Radio Free Asia, « Memet Eli Rozi ne peut pas dormir depuis deux semaines ». Memet Eli Rozi a fui la Chine fin 2009. Il faisait partie d’un groupe de 22 Ouïghours originaires de Chine qui a demandé asile au Cambodge en décembre 2009. Les autorités cambodgiennes ont expulsé de force 20 d’entre eux le 19 décembre 2009. Memet Eli Rozi s’est enfui au Laos, où sa femme et leurs cinq enfants l’ont rejoint en quittant la Chine. Ils ont cependant été interpellés par la police laotienne, qui les a renvoyés dans leur pays en mars 2010. Depuis, Memet Eli Rozi est maintenu en détention (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir