Écrire Iran : Sayed Ziaoddin (Zia) Nabavi, prisonnier, contraint à quitter sa cellule risque d’être torturé

AU 69/11, MDE 13/029/2011, 11 MARS 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 30 MARS 2011 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 24 février 2011, Sayed Ziaoddin (Zia) Nabavi, militant étudiant et prisonnier d’opinion, a été contraint sans avertissement à quitter sa cellule par, semble-t-il, des agents du ministère du Renseignement, dans la ville d’Ahvaz (sud-ouest de l’Iran). On pense qu’il est actuellement détenu dans un lieu inconnu et qu’il risque d’être torturé. Le 24 février 2011, Zia Nabavi a été contraint sans notification préalable à quitter la prison Karoun d’Ahvaz, en Iran. Il a peut-être été transféré dans un lieu de détention inconnu sous le contrôle du ministère iranien du Renseignement. Ces structures ne sont pas supervisées par les autorités judiciaires iraniennes et les personnes détenues dans de telles conditions sont particulièrement exposées à la torture et aux autres mauvais traitements. Les circonstances du transfert de Zia Nabavi peuvent s’apparenter à une disparition forcée. Amnesty International considère cet homme comme un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement ses droits à la liberté d’expression et d’association dans le cadre de ses activités pour le Conseil de défense du droit à l’éducation. Il a été arrêté dans la nuit du 14 juin 2009, peu après avoir participé à une manifestation provoquée par l’annonce, la veille, de la réélection du président sortant, Mahmoud Ahmadinejad. Détenu (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.