Écrire Syrie :des kurdes privés d’avocat à l’approche d’une audience

Action complémentaire sur l’AU 26/10, MDE 24/010/2011, 11 mars 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 AVRIL 2011 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Trois prisonniers d’opinion kurdes, jugés par un tribunal d’exception syrien depuis le 6 juin 2010, ne peuvent toujours pas entrer en contact avec leurs avocats à l’approche de la prochaine audience, fixée au 13 mars 2011. Ces derniers ont annoncé qu’ils avaient décidé de boycotter le procès en signe de protestation. Hassan Saleh, Marouf Mulla Ahmed et Muhammad Ahmed Mustafa, trois membres dirigeants du Parti Yeketi (Parti de l’Union), sont jugés par la Cour suprême de sûreté de l’État, tribunal d’exception syrien dont les procédures sont loin d’être conformes aux normes internationales d’équité. Ils ont été accusés de « vouloir la séparation d’une partie du territoire syrien » et d’« avoir rejoint une organisation politique ou sociale internationale », parce qu’ils auraient appelé à l’autonomie des régions kurdes de Syrie lors de la réunion de leur parti le 3 décembre 2009. Le 9 mars 2011, les avocats assurant leur défense ont annoncé qu’ils avaient décidé de boycotter le procès en raison d’un certain nombre d’irrégularités, notamment le fait que leurs clients soient privés de leur droit à un conseil juridique. Selon des sources syriennes, lors d’une audience qui s’est tenue le 20 juillet 2010, Hassan Saleh, Marouf Mulla Ahmed et Muhammad Ahmed Mustafa ont été placés dans le box des accusés mais n’ont pas (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.