Écrire Ukraine. Risque d’expulsion imminente .

AU 72/11, EUR 50/005/2011 Onze ressortissants afghans risquent d’être renvoyés de façon imminente par l’Ukraine dans leur pays d’origine, sans pouvoir contester leur expulsion ni bénéficier du droit d’asile ou d’autres mesures de protection. Trois de ces personnes se sont automutilées en signe de protestation. Les 11 ressortissants afghans en question sont actuellement détenus à l’aéroport de Borispol, à Kiev (Ukraine). Trois personnes du même groupe ont déjà été expulsées le 14 mars, dont un mineur non accompagné. Les personnes qui se sont automutilées en signe de protestation ont reçu des soins médicaux et ont été averties qu’elles seraient renvoyées malgré tout. Une partie du groupe a fait une demande d’asile, qui a été rejetée par les autorités ukrainiennes. Ils n’ont pas eu la possibilité de faire appel de cette décision ni de contester leur expulsion. Les 11 personnes détenues affirment qu’elles n’ont pas pu bénéficier des services d’un interprète au moment de leur demande d’asile ni pendant la procédure d’expulsion, et qu’on leur a demandé de signer des documents dans une langue qu’elles ne comprenaient pas. Certaines n’étaient même pas présentes lors de l’examen de leur dossier. Elles ont déclaré avoir été maltraitées en détention pendant leur transport vers Kiev. Les autorités ukrainiennes sont tenues, aux termes du droit international et de la législation nationale, de veiller à ce que toutes les personnes qui souhaitent demander l’asile puissent le faire sans aucune entrave. Les demandes d’asile doivent être (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.