Écrire Colombie. Nancy Fiallo Araque, une défenseure des droits humains, menacée.

AU 74/11, MDE 23/005/2011 Au cours de ces derniers mois, la défenseure des droits humains Nancy Fiallo Araque a reçu a plusieurs reprises des menaces de mort par téléphone et a été suivie dans Bogotá, en Colombie. De même que d’autres défenseurs des droits humains, elle suit le déroulement de procédures judiciaires menées contre des personnalités politiques suspectées d’entretenir des liens illégaux avec des groupes paramilitaires. Le 8 février, Nancy Fiallo Araque, qui portait un blouson rouge, a reçu un appel téléphonique et la personne lui a dit : « Madame Fiallo, ce blouson rouge vous va très bien, vous êtes très jolie, dommage qu’il soit destiné à être mangé par les vers. » Le 18 janvier, une personne l’a appelée et lui a dit : « Madame Fiallo, ne revenez pas au tribunal, ne vous montrez pas là où vous ne devriez pas ou bien nous allons devoir vous tuer, vous être prévenue. » Nancy Fiallo Araque reçoit des menaces de ce type par téléphone depuis le 11 octobre 2010. En 2010, Nancy Fiallo Araque et d’autres femmes faisant partie de l’Assemblée des femmes de la société civile pour la paix (Asamblea de Mujeres de la Sociedad Civil por la Paz) et du Collectif des felles pour la paix et contre la guerre (Colectivo de Mujeres por la Paz y Contra la Guerra) ont commencé à maintenir une présence permanente aux audiences en tant qu’observatrices afin de surveiller l’évolution des procédures judiciaires impliquant des dizaines d’anciens membres du congrès colombien et d’autres personnalités politiques, tous soupçonnés (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse