Écrire Bahreïn, huit militants arrêtés

AU 79/11, MDE 11/014/2011, 18 mars 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 AVRIL 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Huit militants de l’opposition bien connus ont été arrêtés à Bahreïn après que les forces de sécurité bahreïnites, soutenues par des soldats saoudiens, eurent recouru à une force outrageusement excessive contre les manifestants antigouvernementaux. Le 16 mars, six personnes ont été tuées et des centaines d’autres blessées. Amnesty International considère ces huit détenus comme des prisonniers d’opinion et demande leur libération immédiate et sans condition. Ils risquent par ailleurs de subir la torture. Hassan Mshaima, Abdel Jalil al Singace, Abdel Wahab Hussain, Saeed al Nuri, Ibrahim Sharif, Abdel Hadi al Mukhodher et Hassan al Haddad ont été appréhendés très tôt le 17 mars. Ali al Ekri a été arrêté plus tard ce même jour. Les autorités n’ont pas révélé où ils sont incarcérés et Amnesty International craint pour leur sécurité. Quatre de ces huit hommes étaient au nombre de militants de l’opposition arrêtés en 2010, dont certains ont affirmé avoir été torturés et autrement maltraités en détention. D’après certaines informations, ces huit personnes ont été arrêtées par une force conjointe composée d’éléments bahreïnites et saoudiens, qui n’a présenté aucun mandat d’arrêt. Un parent d’Abdel Jalil al Singace a dit à Amnesty International que des membres des forces de sécurité ont brisé sa porte, fait irruption dans sa maison, l’ont conduit de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.