Écrire Guatemala, expulsion forcée de communautés

AU 83/11, AMR 34/004/2011, 21 mars 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 MAI 2011 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Dans la vallée du Polochic (nord-est du Guatemala), quelque 2 500 personnes de 12 communautés rurales ont été expulsées de force. Elles n’ont nulle part où aller et n’ont pas accès à de l’eau ni à de la nourriture. Une soixantaine d’autres familles risquent d’être expulsées. Des ouvriers ruraux des communautés indigènes kekchis du département d’Alta Verapaz, au Guatemala, affirment qu’ils vivent et travaillent sur 14 sites depuis une trentaine d’années, bien qu’une entreprise locale leur conteste la propriété de ces terres. Le 7 février 2011, un juge local a décerné une ordonnance d’expulsion aux 14 communautés concernées. Le 14 mars, soit un jour avant la date prévue pour l’expulsion, les communautés et les autorités se sont rencontrées pour tenter de régler le différend en question, mais les habitants n’ont pas été informés que l’expulsion devait avoir lieu le lendemain. Le 15 mars, la police et l’armée ont expulsé de force les habitants de l’exploitation agricole Miralvalle, après l’échec d’une tentative de médiation entre les autorités et la communauté en question, qui souhaitait faire une récolte avant de partir. Selon certaines informations, les policiers et les militaires ont utilisé du gaz lacrymogène au moment de l’expulsion. Antonio Beb Ac, un membre de la communauté, a été tué lors de cette opération et deux autres personnes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir