Écrire Colombie. Des paramilitaires ont tué le défenseur des droits humains Eder Verbel Rocha

AU 94/11, AMR 23/007/2011 Le 23 mars, deux paramilitaires ont tiré sur Orlando Enrique Verbel Rocha, Eder Verbel Rocha et le fils de ce dernier à San Onofre, une commune du nord de la Colombie. Eder Verbel Rocha a été tué dans l’attaque. Amnesty International craint pour la vie de sa famille et des autres membres du MOVICE. Le 23 mars, Orlando Enrique Verbel Rocha, Eder Verbel Rocha et le fils de ce dernier rentraient chez eux à moto après avoir travaillé dans leurs champs à San Onofre (département de Sucre, nord de la Colombie). Peu après leur arrivée à leur domicile, deux paramilitaires ont tiré sur eux. Ils les ont aussi frappés avec leurs fusils et leur ont asséné des coups de pied. Eder Verbel Rocha a été mortellement blessé. Orlando Enrique Verbel Rocha et le jeune garçon ont réussi à s’enfuir et à informer des militaires de l’infanterie de marine qui se trouvaient à proximité. Quelques heures plus tard, les paramilitaires soupçonnés d’avoir tiré sur les deux frères et l’enfant ont été arrêtés. L’un d’entre eux a été relâché au bout de quelques heures. La famille Verbel Rocha fait campagne contre l’impunité et défend les droits des victimes au sein de la section du Mouvement national des victimes de crimes d’État (MOVICE) à Sucre depuis 2006. Guillermo Verbel Rocha, l’un des frères d’Eder Verbel Rocha, a été tué le 4 janvier 2005 par des paramilitaires après avoir dénoncé les liens entre ces derniers et des hommes politiques locaux. Depuis lors, des membres de la famille Verbel Rocha ont été tués, déplacés de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir