Écrire Colombie- Cendy Torres Vergara, la fille d’une défenseure des droits humains colombienne menacée

Action complémentaire sur l’AU 301/09, AMR 23/008/2011, 31 mars 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 MAI 2011. VERIFIEZ AUPRES DE VOTRE SECTION S’IL FAUT ENCORE INTERVENIR APRES LA DATE INDIQUEE CI-DESSUS. MERCI. Cendy Torres Vergara, la fille de la défenseure des droits humains Ingrid Vergara, a reçu des menaces de mort par téléphone. Sa mère fait partie des dirigeants du Mouvement national des victimes de crimes d’État (MOVICE), dans le département de Sucre (nord de la Colombie). Le 30 mars, Cendy Torres Vergara était à l’école à Sincelejo, dans le département de Sucre, lorsqu’elle a reçu un appel sur son téléphone mobile ; son interlocuteur lui a dit qu’elle finirait morte sur la route. Cendy Torres Vergara a reçu plusieurs menaces de mort au cours de ces dernières années, probablement en représailles des activités de défense des droits humains menées par sa mère. Ingrid Vergara, qui travaille pour la branche du MOVICE du département de Sucre, fait campagne contre l’impunité dans les affaires d’atteintes aux droits humains commises par des groupes paramilitaires, qui agissent souvent avec le soutien des forces armées et des politiciens locaux, et se bat pour la restitution de terres volées pendant des opérations paramilitaires. Le 1er décembre 2010, des hommes armés sont entrés au domicile d’Ingrid Vergara, ont agressé Cendy Torres Vergara physiquement et verbalement et ont menacé de la tuer. Ils sont partis après avoir enlevé de force le disque dur d’un ordinateur qui contenait les travaux d’Ingrid (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse