Écrire Espagne. Un syrien, Mohamed Zaher Asade, risque la torture en cas d’expulsion

AU 99/11, EUR 41/004/2011, 1er avril 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 AVRIL 2011 À : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Mohamed Zaher Asade, ressortissant syrien vivant en Espagne depuis 20 ans, pourrait être expulsé sous peu vers la Syrie, où il risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Mohamed Zaher Asade, citoyen syrien âgé de 43 ans, vit à Grenade, en Espagne, avec sa femme espagnole enceinte et un enfant âgé de deux ans. Il a été placé en détention le 30 mars vers 13 heures, à Grenade, par des agents des forces de l’ordre, alors qu’il se rendait au parc avec son enfant. Les policiers ont par la suite demandé à sa femme de venir chercher ce dernier au poste de police. Plus tard dans la journée, Mohamed Zaher Asade a été transféré du poste de police vers le centre de détention pour étrangers d’Aluche, à Madrid. Mohamed Zaher Asade avait été libéré de prison en septembre 2010 après avoir purgé une peine de huit ans pour des infractions liées au terrorisme. En janvier 2009, alors qu’il était incarcéré, le représentant du gouvernement a émis un avis d’expulsion à son encontre à Grenade, pour des raisons d’ordre public et de sécurité. Un recours déposé contre cet avis d’expulsion doit encore être examiné, mais la requête de suspension de l’expulsion dans l’attente du verdict final du tribunal a été rejetée. Mohamed Zaher Asade pourrait être expulsé à tout moment. Certaines sources ont affirmé à Amnesty International que (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse