Écrire Aaction urgente : Une femme, Eman al-Obaidi, détenue en Libye après avoir dénoncé son viol

AU 98/11, MDE 19/013/2011, 1er avril 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 MAI 2011 À : Verifiez aupres de votre section s’il faut encore intervenir apres la date indiquee ci-dessus. Merci. Une Libyenne est détenue, la plupart du temps au secret, depuis qu’elle a affirmé avoir été violée par des membres des forces du colonel Kadhafi. Elle risque fortement d’être torturée, et les agents qu’elle accuse de l’avoir violée auraient engagé des poursuites contre elle pour diffamation. Le 26 mars 2011, Eman al Obaidi a été traînée de force hors de l’hôtel Rixos de Tripoli par des agents en civil des forces de sécurité libyennes alors qu’elle tentait de parler à des journalistes étrangers et affirmait avoir été séquestrée et violée par des membres des forces du colonel Kadhafi. Elle criait : « Regardez ce qu’ils m’ont fait ! », en montrant des bleus sur son corps, quand elle a été forcée à monter dans une voiture banalisée et emmenée vers une destination inconnue. Amnesty International est extrêmement inquiète pour sa sécurité ; elle pourrait subir des actes de torture visant à lui faire retirer ses accusations. Les autorités libyennes n’ont pas révélé la raison ni le fondement juridique de sa détention. Au lieu d’enquêter sur ses allégations de viol et d’autres actes de torture ou mauvais traitements, elles tentent de la discréditer publiquement, en prétendant qu’elle est mentalement déséquilibrée et en l’accusant d’être une prostituée. Elles disent qu’elles n’enquêtent pas sur ses allégations de viol parce que, selon elles, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.