Écrire Daniel Bekele (h), avocat, responsable de la stratégie au bureau éthiopien d’ActionAid ...

... (ONG internationale pour le développement) ; Netsanet Demissie (h),directeur de l’Organisation pour la justice sociale en Éthiopie (organisation non gouvernementale) AFR 25/001/2008 - Action complémentaire sur l’AU 299/07 (AFR 25/027/2007, 9 novembre 2007) Le 24 décembre, les défenseurs des droits humains Daniel Bekele et Netsanet Demissie ont été déclarés coupables d’avoir « provoqué et préparé des outrages à la Constitution éthiopienne ». Amnesty International estime qu’ils ont été condamnés uniquement en raison de leurs activités militantes pacifiques au sein de la société civile. Le procureur a requis à leur encontre la sanction maximale de dix années d’emprisonnement, ainsi que le retrait de leurs droits politiques après leur libération. Lors de l’audience sur la détermination de la peine, le 26 décembre, la Haute Cour fédérale éthiopienne les a condamnés à deux ans et demi d’emprisonnement. Étant donné qu’ils sont détenus depuis vingt-cinq mois, ils pourraient être libérés sous peu, au titre d’une traditionnelle remise de peine pour bonne conduite d’un tiers de la durée de la peine. Le Comité des libérations conditionnelles ne s’est cependant pas encore réuni pour examiner une éventuelle remise de peine, retardant d’autant plus la possibilité de leur libération. INFORMATIONS GÉNÉRALES Daniel Bekele et Netsanet Demissie ont été arrêtés dans le contexte des troubles politiques déclenchés par les élections de mai 2005. Des manifestations ont été organisées à Addis-Abeba en juin et en novembre 2005 pour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !