Écrire EAU. Des militants émiriens détenus risquent une inculpation

Action complémentaire sur l’AU 111/11, MDE 25/002/2011, 20 avril 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er JUIN 2011 À : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Ahmad Mansoor, militant de la société civile et blogueur, et Nasser bin Ghaith, économiste, ont été interrogés à Abou Dhabi par le procureur de la Cour de sûreté de l’État des Émirats arabes unis. Leur avocat a pu être présent pendant l’interrogatoire et il a confirmé que les deux hommes n’ont pas été victimes de torture ou d’autres mauvais traitements. Fahad Salem al Shehhi, militant de la société civile, n’a pas été interrogé. Amnesty International considère ces hommes comme des prisonniers d’opinion. Le 8 avril, le blogueur Ahmad Mansoor a été interpellé à Abou Dhabi par un groupe d’agents de la sécurité en civil, membres de la police de sûreté des Émirats arabes unis, et deux policiers en uniforme. Cet homme a des liens avec Hewar, un forum politique en ligne interdit par les autorités émiriennes. Les agents l’ont arrêté à son domicile, qu’ils ont fouillé, confisquant des ordinateurs, des livres et des documents. Il a été interrogé le 17 avril par le procureur de la Cour de sûreté de l’État des Émirats arabes unis. Son avocat a déclaré qu’Ahmad Mansoor s’est vu demander pourquoi il autorisait la publication sur le forum Hewar de messages non spécifiés « contre » le président émirien et contre la sécurité nationale. On l’a également interrogé sur les déclarations qu’il aurait faites pour exhorter les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.