Écrire Soudan. Cinq militants soudanais détenus.

AU 123/11, AFR 54/012/2011, 3 mai 2011 Le 20 avril, environ 100 personnes ont été arrêtées à la suite de manifestations à l’université de Nyala, la capitale du Darfour méridional, un État du Soudan. Parmi elles, cinq hommes sont toujours détenus. L’un d’eux souffre d’un ulcère aigu à l’estomac. Tous risquent de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Les cinq hommes maintenus en détention sont tous des étudiants, arrêtés à la suite de manifestations qui ont eu lieu le 20 avril à l’université de Nyala. Habieb Yahya Abdellah, Abdelraziq Mohamed Omar, Saeed Adam Abdelrahim Abdellah et Mohamed Abdalla (également connu sous le nom de Mohamed Ali Clay) sont incarcérés à la prison de Korea, dans le sud de Nyala. Shakir Abdelrahman Adam a été transféré au quartier général de l’armée du Darfour méridional, à Nyala, par le Service national de la sûreté et du renseignement. Il souffre d’un ulcère aigu à l’estomac et était déjà en mauvaise santé avant son arrestation. Selon certaines sources, il aurait été torturé en détention. Les autorités n’ont pas permis à leurs proches ni à leurs avocats d’entrer en contact avec ces cinq détenus. Ceux-ci restent exposés au risque de subir des actes de torture ou d’autres formes de traitements cruels, inhumains ou dégradants. Le 20 avril, des étudiants et des militants ont participé à des manifestations à l’université de Nyala. Les forces de sécurité ont encerclé l’établissement et arrêté 100 personnes ; 55 d’entre elles ont été rapidement relâchées et 40 autres ont été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition