Écrire Italie. Suspension des expulsions mais l’action doit se poursuivre.

Action complémentaire sur l’AU 121/11, EUR 30/010/2011, 4 mai 2011 Les expulsions de Roms vivant dans des campements à Rome ont été suspendues la semaine dernière, grâce à l’action de militants d’Amnesty International et d’autres ONG. Cependant, cette suspension d’une semaine va bientôt prendre fin et le risque d’expulsion forcée reste élevé. Le 22 avril, quelque 300 Roms vivant dans le camp non autorisé de la via dei Cluniacensi ont été expulsés. Une centaine d’entre eux a alors trouvé refuge dans l’église Saint-Paul-hors-les-murs. Après deux jours de négociations avec les autorités locales et des représentants de l’église, une solution de relogement a été proposée à l’ensemble du groupe pour les deux à trois mois à venir. Les propositions d’hébergement temporaire faites précédemment pour les femmes et les enfants uniquement avaient été refusées par les familles concernées car cela les aurait séparées. À la suite des pressions exercées par la société civile, les autorités ont suspendu les expulsions le 25 avril pour une durée d’une semaine. Cependant, le risque d’expulsion forcée après cette période demeure élevé. Les autorités locales ont publiquement fait part de leur intention de reprendre les expulsions cette semaine. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en italien ou dans votre propre langue) : ? appelez les autorités à stopper immédiatement toutes les expulsions forcées de Roms vivant dans des campements à Rome et à veiller à ce que les expulsions ne (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse