Écrire Irak. Risque d’exécution imminente de Muayyad Yassin Aziz Abdel Razzaq.

AU 124/11, MDE 14/026/2011, 5 mai 2011 Un homme condamné à mort en 2006 en Irak risque d’être exécuté de façon imminente car la Cour de cassation a confirmé fin avril 2011 la peine prononcée à son encontre. Muayyad Yassin Aziz Abdel Razzaq, 50 ans, colonel de l’armée irakienne sous le régime de Saddam Hussein, a été arrêté en septembre 2004 à son domicile de Bagdad par les forces américaines. Cet homme et des membres de sa famille auraient été battus au cours de l’arrestation. Au bout d’une semaine aux mains de l’armée américaine, il a été remis aux forces irakiennes. Muayyad Yassin Aziz Abdel Razzaq aurait été torturé en détention à plusieurs reprises, entre 2004 et 2006. En juin 2006, il a comparu pour la première fois devant le Tribunal pénal central irakien, à Bagdad. Il était accusé d’avoir joué un rôle prépondérant dans un groupe armé appelé « Armée de Mohammad » et d’avoir mené des attaques armées contre les troupes américaines et irakiennes dans différentes régions du pays. Il a été condamné à mort fin juin 2006. Lors de son procès, Muayyad Yassin Aziz Abdel Razzaq a nié toutes les accusations portées contre lui et a expliqué au tribunal qu’il avait été torturé en prison et forcé à signer des « aveux » dans lesquels il s’incriminait lui-même. Il était représenté par un avocat commis d’office. Il a interjeté appel de sa peine. Le 27 avril 2011, la Cour de cassation, à Bagdad, a confirmé sa condamnation à mort. Si sa peine est ratifiée par le président irakien, Muayyad Yassin Aziz Abdel Razzaq pourra être exécuté dans les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir