Écrire République dominicaine. La police a tué Freddy Moreno Lorenzo et intimide désormais sa famille.

AU : 138/11, AMR 27/001/2011, 12 mai 2011 Le 11 avril, Freddy Moreno Lorenzo a été blessé par balles par des policiers à son domicile et conduit à l’hôpital, où il a été achevé, semble-t-il par ces mêmes agents. Depuis lors, sa tante, Ana Moreno, qui a été témoin de sa mort, est victime d’actes d’intimidation de la part des policiers, qui passent fréquemment devant chez elle en brandissant leurs armes. Le 11 avril, Freddy Moreno Lorenzo était alité en compagnie de son fils de deux ans chez lui, à Haina, dans la province de San Cristóbal, en République dominicaine, lorsque quatre policiers ont fait irruption à son domicile et ont ouvert le feu à deux reprises. Entendant les coups de feu, sa belle-sœur a accouru depuis le rez-de-chaussée du même bâtiment et a vu Freddy, blessé mais toujours en vie, se faire traîner jusqu’au bas des escaliers par les policiers, qui l’ont ensuite engouffré dans leur véhicule. Les policiers ont conduit Freddy à la morgue de l’hôpital d’Haina. La tante de Freddy, Ana Moreno, qui y travaille en tant que médecin, se dirigeait vers la morgue lorsqu’elle a entendu un coup de feu retentir à l’intérieur. Alors qu’elle était sur le point d’entrer, elle a vu trois policiers sortir. Une fois dans la morgue, elle a reconnu le corps de son neveu. Elle a alors couru après les policiers et demandé à l’un d’entre eux pourquoi ils l’avaient tué, mais ils sont partis sans répondre. Ana Moreno a reconnu l’un des policiers qui a tué Freddy : il l’avait déjà interpellé le 29 mars, pour possession (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées