Écrire Des personnalités de l’opposition risquent un procès inique a Bahreïn

AU 139/11, MDE 11/026/2011, 12 mai 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 JUIN 2011 À : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quatorze personnalités de l’opposition qui ont organisé les manifestations de février et mars à Bahreïn et y ont participé ont comparu le 12 mai 2011 devant un tribunal militaire. Elles ont nié l’ensemble des faits qui leur sont reprochés. Amnesty International est opposée à ce que des civils soient jugés par des tribunaux militaires. Ce procès reprendra le 16 mai 2011. Quatorze prévenus ont comparu devant un tribunal militaire le 12 mai 2011. Sept autres ont été jugés par contumace. Les prévenus suivants étaient présents : Hassan Mshaima, Ebrahim Sharif, Abdelwahab Hussain, Abdulhadi al Khawaja, Abdel Jalil al Singace, Mohammad Habib al Miqdad, Abdel Jalil al Miqdad, Saeed Mirza al Nuri, Abdullah al Mahroos, Abdul Hadi Abdullah Hassan al Mukhodher, Al Hur Yousef al Somaikh, Salah Abdullah Hubail, Mohammad Hassan Jawwad et Mohammad Ali Ridha Ismail. Deux observateurs étrangers représentant deux groupes internationaux de défense des droits humains n’ont pas été autorisés à entrer dans la salle d’audience. En revanche, quelques observateurs d’ONG locales étaient présents. Parmi les charges retenues contre les prévenus figurait la formation de « groupes terroristes en vue de renverser le régime monarchique et de faire modifier la Constitution ». Amnesty International est préoccupée par le fait que ces charges soient (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse