Écrire Nigeria. On ignore où est détenu un prisonnier, Aliyu Tasheku

AU 140/11, AFR 44/008/2011 12 mai 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 JUIN 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Aliyu Tasheku est en détention policière depuis plus de sept mois au Nigeria. Il se plaint d’être en mauvaise santé et s’est vu refuser tout examen médical. Il a été vu pour la dernière fois le 11 mai. Il est maintenu en détention au secret et on ignore où il se trouve. Amnesty International pense qu’il risque d’être victime d’une exécution extrajudiciaire à tout moment. Aliyu Tasheku a été arrêté par la police le 20 septembre 2010, dans l’État de Borno, avant d’être transféré vers le Département des enquêtes criminelles du poste de police de la zone 10, à Abuja, où il a été maintenu en détention policière sans inculpation pendant plus de sept mois. Cela est contraire à l’article 35 de la Constitution nigériane, qui garantit le droit d’être déféré devant un tribunal sous 24 ou 48 heures. Le 28 mars 2011, Aliyu Tasheku s’est vu accorder la libération conditionnelle par un des magistrats de la Haute cour du Territoire fédéral de la capitale (FCT), à Abuja, après que des avocats le représentant ont lancé une procédure d’habeas corpus, contestant la légalité de sa détention et réclamant sa présence devant le tribunal. Aliyu Tasheku n’a cependant pas été libéré. Au lieu de cela, il a été transféré le 4 mai vers Maiduguri, dans l’État de Borno, où il a été maintenu en détention policière au poste de police de la Zone réservée au gouvernement (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.