Écrire Iran. Sherko Moarefi, kurde iranien, risque toujours d’être exécuté

Action complémentaire sur l’AU 95/11 Index AI : MDE 13/048/2011 Date de publication : 13 mai 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 JUIN 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Sherko Moarefi, membre de la minorité kurde iranienne, n’a pas été exécuté le 1er mai, comme beaucoup s’y attendaient. Toutefois, sa condamnation a été transmise au Bureau d’application des peines, dernière étape de la procédure, et pourrait être appliquée à tout moment. Sherko Moarefi avait appris de manière officieuse par des responsables de la prison qu’il allait être mis à mort le 1er mai, sans jamais en recevoir la confirmation officielle. Il a entamé une grève de la faim le 28 avril pour protester contre cette situation juridique « inconnue et imprécise » ; il a depuis lors mis fin à cette grève de la faim. Le 27 avril, le dossier de Sherko Moarefi a été adressé au Bureau d’application des peines à Saggez, dans la province du Kurdistan, dans le nord-ouest du pays, après que la 27e chambre de la Cour suprême eut confirmé la peine de mort prononcée à son encontre pour la deuxième fois. Son avocat affirme avoir pris les mesures nécessaires pour porter à l’attention du tribunal les irrégularités de procédure ; toutefois, le dossier de son client ayant été transmis au Bureau d’application des peines, sa condamnation peut être appliquée à tout moment. Sherko Moarefi a été arrêté en octobre 2008 dans le village de Dowlat Ghaleh près de Saggez, et a ensuite été condamné à mort (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.