Écrire Colombie. Des paramilitaires menacent des communautés.

Action complémentaire sur l’AU 201/10, AMR 23/016/2011, 17 mai 2011 Les communautés afro-colombiennes et indigènes des bassins du Curvaradó et du Jiguamiandó, dans le nord-ouest de la Colombie, sont menacées et harcelées par des paramilitaires. Le 20 avril 2011, quelque 150 paramilitaires ont établi un camp dans le bassin du Curvaradó (département du Chocó). Depuis lors, ils s’en servent de base pour les opérations qu’ils mènent dans la région et, malgré la forte présence militaire et les patrouilles de la 17e brigade de l’armée colombienne, les autorités ne semblent pas avoir tenté de les affronter. Le 5 mai, 11 paramilitaires ont encerclé Sixta Tulia Pérez et Blanca Rebolledo, deux responsables de la communauté afro-colombienne de Caracolí, dans le bassin du Curvaradó. Ils ont essayé d’arracher leurs vêtements et on attrapé un enfant qui se trouvait avec elles. L’un d’eux a asséné des coups de fouets à Sixta Tulia Pérez. Ils ont dit : « C’est un avertissement… le chef a assez d’argent pour ordonner au gouvernement ce qu’il doit faire… pour vous faire partir d’ici. » Plus tard dans la journée, les mêmes paramilitaires ont menacé les deux femmes citées sous les yeux de militaires de la 17e brigade, qui n’ont pas réagi lorsque celles-ci les ont appelés au secours. Le 7 mai, ils ont tenté d’encercler de nouveau Blanca Rebolledo. Elle s’est enfuie et s’est réfugiée chez Liria Rosa García, une autre responsable de la communauté. Lorsque les paramilitaires ont appris qu’elles avaient téléphoné pour demander de l’aide, ils (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.