Écrire Trois hommes condamnés à mort en Irak.

AU 145/11, MDE 14/028/2011, 18 mai 2011 Trois hommes ont été condamnés à mort en Irak au mois d’avril. Leurs avocats ont interjeté appel mais, si leurs peines sont maintenues, ils pourront être exécutés dans les jours à venir. Hadi Hassuni, Abd Hassan al Majid et Farouq Hijazi ont été condamnés à mort le 21 avril par le Haut Tribunal pénal irakien pour le meurtre d’un dirigeant de l’opposition, Taleb al Suhail, commis en 1994 à Beyrouth, la capitale du Liban. Leurs avocats ont interjeté appel de leurs peines le 12 mai. La chambre du Haut Tribunal pénal irakien chargée des appels doit maintenant examiner l’affaire et confirmer ou infirmer les peines prononcées. Les personnes citées étaient des agents de haut rang des services de renseignement sous Saddam Hussein. Abd Hassan al Majid est le frère d’Ali Hassan al Majid (surnommé « Ali le chimique ») – parent de l’ancien président et agent de haut rang sous son régime, exécuté le 25 janvier 2010 après avoir été reconnu coupable de plusieurs crimes graves par le Haut Tribunal pénal irakien. Les trois hommes condamnés le 21 avril ont été déclarés coupables du meurtre de Taleb al Suhail, chef de la tribu irakienne des Banu Tamim qui s’était réfugié au Liban après le coup d’État du Parti Baas, en 1968. À l’issue du même procès, deux autres anciens agents du renseignement militaire sous Saddam Hussein, Saber Duri et Abd Hamoud, ont été condamnés à la réclusion à perpétuité. Par ailleurs, une personne a été condamnée à 15 ans d’emprisonnement et deux ont été acquittées. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse