Écrire Inde. un mineur, Murtaza Manzoor, risque d’être détenu sans inculpation

Action complémentaire sur l’AU 115/11, ASA 20/019/2011, 19 mai 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 JUIN 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Murtaza Manzoor, un adolescent, a été placé en garde à vue par la police immédiatement après la fin de sa détention administrative, le 18 mai. Il risque de faire de nouveau l’objet d’une ordonnance de placement en détention administrative. Murtaza Manzoor a été appréhendé par la police à Srinagar, la capitale de l’État de Jammu-et-Cachemire, le 21 janvier. Il a été placé en détention administrative du 8 février au 18 mai en vertu de la Loi relative à la sécurité publique. Le 13 mai, la Haute Cour de l’État de Jammu-et-Cachemire a statué qu’il était détenu illégalement et a ordonné sa libération. Le 18 mai, au lieu d’être remis à son père qui l’attendait devant la prison de Kot Bhalwal, Murtaza Manzoor a été escorté par quatre policiers appartenant à une unité antiémeute et emmené au centre d’interrogatoire commun de Jammu. Les policiers n’ont donné à sa famille aucune information concernant les infractions dont il est accusé. Il est possible que sa détention n’ait même aucun fondement juridique. Cependant, des agents ont dit au père de Murtaza Manzoor que celui-ci serait détenu au centre d’interrogatoire pendant quelques jours avant d’être transféré dans un poste de police de Srinagar. Il est probable que Murtaza Manzoor fasse l’objet d’une nouvelle ordonnance de placement en détention administrative en vertu de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse