Écrire Iran. La militante des droits humains Maryam Bahreman, détenue, risque la torture.

AU 144/11, MDE 13/049/2011, 19 mai 2011 Maryam Bahreman, militante des droits des femmes, a été arrêtée le 11 mai 2011 par des agents des services de sécurité, probablement du ministère du Renseignement, qui ont fouillé son domicile pendant trois heures et saisi certains de ses effets personnels avant de l’emmener. Elle risque de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Amnesty International la considère comme une prisonnière d’opinion, détenue uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression et d’association. Maryam Bahreman participe à la campagne Un million de signatures (également connue sous le nom de Campagne pour l’égalité) dans la ville de Chiraz et a également été secrétaire générale de l’Organisation des femmes du Fars, qui a été fermée en 2007.Elle a assisté à la 55e session de la Commission de la condition de la femme des Nations unies, qui s’est déroulée à New York en février-mars 2011, où elle s’est exprimée publiquement au sujet des « technologies de l’information et de la communication en Iran selon une problématique de genre ». Peu avant son arrestation, elle avait écrit sur son blog une lettre adressée au dirigeant de l’opposition Mir Hossein Moussavi et à son épouse Zahra Rahnevard, dans laquelle elle condamnait leur maintien en résidence surveillée. Les fonctionnaires qui l’ont arrêtée avaient un mandat d’arrêt émis par le tribunal révolutionnaire de Chiraz, qui l’accusait, semble-t-il, d’« agissements contre la sûreté de l’État ». On (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.