Écrire Ukraine. un ukrainien Rostislav Tchapran, hospitalisé de force par la police

AU 146/11, EUR 50/007/2011, 19 mai 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 JUIN 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Rostislav Tchapran, âgé de 32 ans, a été interné dans un hôpital psychiatrique en Ukraine. La police réclame à ses parents un pot-de-vin de 3 000 euros pour le remettre en liberté. Le 4 avril, Rostislav Tchapran s’est rendu au commissariat de Lvov car on lui avait dit que la police le cherchait. Des proches l’avaient averti que des policiers avaient demandé où il se trouvait, sans préciser la raison pour laquelle ils voulaient le voir. Un amis qui travaille dans la police ayant émis l’idée que l’on voulait peut-être simplement s’entretenir avec lui, Rostislav Tchapran a décidé de se rendre au commissariat. Son père lui a toutefois donné 60 dollars des États-Unis, « au cas où ». Il est courant en effet en Ukraine d’avoir à verser un pot-de-vin lorsque l’on a affaire à la police. Au commissariat, Rostislav Tchapran a été inculpé de « houliganisme » et s’est vu infliger 15 jours de détention administrative. La police lui reprochait d’avoir crié dans la rue. Il a été placé dans un centre de détention provisoire de Lvov. Le 19 avril, à l’expiration de sa peine, on lui a dit qu’il avait été accusé de tentative de meurtre, pour des faits remontant à une bagarre dans laquelle il avait été impliqué en 1999. Ce même 19 avril, sa mère et son beau-père, qui vivent et travaillent en Belgique, ont reçu un SMS leur demandant d’appeler un numéro de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.