Écrire Bahreïn. Deux hommes risquent d’être exécutés sous peu

Action complémentaire sur l’AU 122/11, MDE 11/027/2011, 23 mai 2011 ENVOYEZ VOS APPELS DÈS QUE POSSIBLE ET AVANT LE 4 JUILLET 2011 À : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Deux hommes risquent d’être exécutés sous peu, après que la Cour d’appel pour la sûreté nationale de Bahreïn a confirmé le 22 mai la peine capitale prononcée à leur encontre. Ils ont été condamnés en même temps que trois autres hommes pour l’homicide de deux policiers lors des mouvements de protestation antigouvernementaux de mars, à l’issue d’un procès inique. Ils pourraient être exécutés dans les jours à venir si leur condamnation est confirmée par la Cour de Cassation et ratifiée par le roi. La peine de mort prononcée à l’encontre d’Ali Abdullah Hassan al Sankis et Abdulaziz Abdulridha Ibrahim Hussain a été confirmée le 22 mai par la Cour d’appel pour la sûreté nationale, un tribunal militaire. Cette juridiction a commué la peine de mort prononcée à l’encontre de Qassim Hassan Matar et de Saeed Abduljalil Saeed en peine de prison à perpétuité, et confirmé la réclusion à perpétuité pour le cinquième accusé, Issa Abdullah Kadehm Ali. Les cinq hommes avaient été condamnés une première fois le 28 avril. Ils étaient accusés d’avoir tué deux policiers pendant les manifestations antigouvernementales de mars. La Cour de Cassation de Bahreïn va réexaminer la sentence qui pèse sur Ali Abdullah Hassan al Sankis et Abdulaziz Abdulridha Ibrahim Hussain. Si le verdict est confirmé et ensuite ratifié (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.