Écrire Syrie. Un militant syrien, Wael Hammada, et son frère, Abd al Rahman Hammada, placés en détention.

AU 149/11, MDE 24/020/2011, 23 mai 2011 Deux frères syriens, Abd al Rahman Hammada et Wael Hammada, ont été placés en détention au secret dans un lieu inconnu, respectivement le 30 avril et le 12 mai. Ils risquent fortement d’être victimes de torture et d’autres mauvais traitements. Wael Hammada, 35 ans, militant politique, et sa femme, Razan Zaitouneh, éminente défenseure des droits humains, sont entrés dans la clandestinité en avril. Ils craignaient d’être arrêtés à cause de leurs activités pacifiques liées aux actuels mouvements de protestation populaires visant à obtenir des réformes politiques. Le 20 avril, Abd al Rahman Hammada, étudiant en comptabilité âgé de 20 ans, s’est rendu à l’appartement de Wael Hammada et de Razan Zaitouneh pour leur prendre quelques vêtements. Des agents armés d’un des services syriens de sécurité et de renseignements sont arrivés quelques minutes plus tard et l’ont obligé à appeler son frère pour lui demander de venir. Wael Hammada n’est cependant pas retourné chez lui, devinant à raison qu’il s’agissait d’un piège. Les agents armés ont alors arrêté Abd al Rahman Hammada, bien que, selon sa famille, il n’ait pas participé aux manifestations. Douze jours plus tard, Wael Hammada a été interpellé sur son lieu de travail. Les deux hommes sont maintenus en détention au secret et on ignore où ils se trouvent, les autorités syriennes n’ayant rien dit à ce sujet. Ils risquent fortement d’être victimes de torture, chose habituelle, systématique et impunie en Syrie. Razan Zaitouneh a déclaré (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir