Écrire Russie. l’équipe chargée de l’enquête sur la détention d’Islam Oumarpachaïev a besoin d’une protection

Informations complémentaires sur l’AU 149/10, Index : EUR 46/021/2011.Date de publication : 23 mai 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 JUILLET 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. L’enquête sur les allégations de détention illégale et d’actes de torture infligés à un homme se heurte à des mesures d’obstruction de la part de la police tchétchène. L’équipe chargée de l’enquête a reçu des menaces de la part des auteurs présumés de ces agissements et n’a pas bénéficié des mesures de sécurité appropriées qu’elle a sollicitées. Islam Oumarpachaïev a été placé en détention illégale le 11 décembre 2009 et détenu au secret pendant quatre mois par des représentants des forces de l’ordre dans la capitale tchétchène Grozny, en Fédération de Russie. D’après son témoignage, durant cette période, il était constamment enchaîné à un radiateur au sous-sol d’un bâtiment appartenant au Détachement de la police chargé des opérations spéciales (OMON) du ministère tchétchène de l’Intérieur. Il a été libéré le 2 avril 2010 sur intervention du commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe et de la Cour européenne des droits de l’homme. Lorsqu’Islam Oumarpachaïev a « disparu », mais aussi après sa libération, l’enquête sur sa détention illégale menée par les autorités locales s’est révélée manifestement inefficace, jusqu’à ce que la responsabilité du dossier soit transférée à des fonctionnaires travaillant hors de Tchétchénie, début 2011. Depuis lors, l’enquête a réellement (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse