Écrire Maroc. Manifestants agressés et arrêtés

AU 152/11, MDE 29/005/2011, 23 mai 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 JUILLET 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Plusieurs personnes ont été attaquées, arrêtées et placées en détention par les forces de sécurité lors de manifestations pacifiques qui ont eu lieu dans plusieurs villes du Maroc dimanche 22 mai. Certains manifestants ont été grièvement blessés. Le 22 mai, plusieurs manifestations ont eu lieu simultanément dans différentes villes du Maroc telles que Fès, Tanger, Rabat, Casablanca et Tétouan. Les manifestants demandaient plus de justice sociale et la fin de la corruption. L’appel à manifester avait été envoyé par le Mouvement du 20 février au Maroc, inspiré par d’autres mouvements de cette région du monde demandant eux aussi des réformes. Dans toutes les villes où ont eu lieu des manifestations, les forces de sécurité sont intervenues violemment. Elles ont empêché les manifestants de se rendre sur les places où les rassemblements devaient avoir lieu, et les ont pris en chasse et roués de coups de pied et de matraque. Selon les informations dont dispose Amnesty International, plusieurs personnes ont été frappées jusqu’à en perdre connaissance et de nombreux manifestants ont été grièvement blessés. Plusieurs manifestants ont été arrêtés et poussés dans des voitures pour être conduits dans des postes de police. Au moins 23 personnes seraient toujours détenues par la police judiciaire à Tanger. À Fès, un étudiant âgé de 21 ans, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse