Écrire Frantzco Joseph (h), 24 ans, président du Conseil communautaire des droits ...

...humains de Grand Ravine (CCDH-GR) ;son épouse et ses enfants ; Yveson Piton (h),25 ans, sympathisant du CCDH-GR, employé du collège de Grand Ravine ainsi que sa femme et sa fille AMR 36/002/2008 - AU 10/08 Frantzco Joseph, président du Conseil communautaire des droits humains de Grand Ravine (CCDH-GR), a été menacé et intimidé par des individus armés. Yveson Piton, sympathisant du CCDH-GR, a lui aussi fait l’objet de tentatives d’intimidation. Amnesty International craint que leurs vies ne soient en danger. Le 22 décembre 2007, Frantzco Joseph a été menacé par des membres armés d’une bande opérant à Grand Ravine, dans le sud de Port-au-Prince, la capitale. Il affirme avoir reçu par téléphone des menaces de la part du chef de bande, qui lui aurait déclaré : « c’est maintenant la guerre entre nous ». Frantzco Joseph a informé Amnesty International qu’avant ces menaces, des membres de la bande avaient battu sa cousine afin de lui envoyer un avertissement. Craignant pour leur sécurité, Frantzco Joseph et sa famille ont quitté la région. Ces événements font suite au refus de Frantzco Joseph, qui est également le représentant local de la Commission nationale sur le désarmement, le démantèlement et la réintégration (CNDDR), ainsi que d’autres membres du CCDH-GR et de la communauté de fermer les yeux sur les crimes dont se seraient rendus coupables les membres de cette bande armée. Certains se sont temporairement vu interdire l’accès à Grand Ravine. Auparavant, un témoignage émanant du CCDH-GR avait conduit à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.