Écrire Soudan. Hawa Abdallah, une soudanaise détenue risque la torture

AU 159/11, AFR 54/015/2011, 1er juin 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 JUILLET 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Hawa Abdallah, une Soudanaise travaillant pour la Mission conjointe des Nations unies et de l’Union africaine au Darfour (MINUAD), est détenue au secret depuis le 6 mai, date de son arrestation pour avoir « christianisé » des enfants et être liée à un groupe d’opposition armé. Elle risque d’être victime de torture ou d’autres mauvais traitements. Hawa Abdallah a été arrêtée le 6 mai par des agents armés du Service national de la sûreté et du renseignement (NISS), chez elle dans le village d’Abu Shouk, au Darfour. Elle a été placée en détention à El Fasher, la capitale du Darfour septentrional. Elle a été transférée deux jours plus tard à Khartoum, la capitale du Soudan, où elle se trouve encore. Hawa Abdallah travaille en tant que militante associative et traductrice pour la MINUAD, dans le camp de personnes déplacées d’Abu Shouk, au Darfour. Un article a été publié le 8 mai sur le site internet d’informations géré par l’État, accusant cette femme d’avoir « christianisé de façon excessive » des enfants dans des camps de personnes déplacées et d’avoir des liens avec un groupe darfourien d’opposition armé. L’article 126(1) du Code pénal soudanais de 1991 dispose que « quiconque préconise le renoncement à l’Islam ou y renonce publiquement par des déclarations ou des actes explicites est considéré comme commettant le crime d’apostasie (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.