Écrire Mexique. Craintes de disparition d’un détenu ( José Fortino Martínez)

AU 177/11, AMR 41/033/2011, 10 juin 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 JUILLET 2011 À : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. José Fortino Martínez Martínez a été arrêté le 5 juin 2011 à Nuevo Laredo, dans l’État du Tamaulipas (Mexique), par des membres de la marine mexicaine. Sa famille et une organisation locale de défense des droits humains ignorent où il se trouve et craignent qu’il ne soit victime d’une disparition forcée. Selon plusieurs témoins, José Fortino Martínez Martínez a été arrêté le 5 juin 2011 par la marine mexicaine, qui a effectué une descente nocturne sans autorisation judiciaire au domicile de cet homme, dans le quartier d’Arturo Cortés Villada à Nuevo Laredo, à la frontière avec les États-Unis. Il a été contraint à monter dans un véhicule militaire et emmené. Son épouse, Oralia Guadalupe Villaseñor, et d’autres membres de sa famille ont cherché où il se trouvait mais les autorités ont nié avoir connaissance de sa détention et du lieu où il est détenu. Aidée d’une organisation locale de défense des droits fondamentaux, le Comité des droits humains de Nuevo Laredo, les proches de José Fortino Martínez Martínez ont déposé une plainte auprès de la Commission nationale des droits humains (CNDH) – basée à Mexico – et du parquet fédéral. Ils ont aussi demandé des informations à l’unité du parquet fédéral chargée de la criminalité organisée, à Mexico, qui a également nié avoir connaissance de la détention de José Fortino Martínez (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse