Écrire Bahrein : Une poétesse Ayat al Qarmezi, condamnée pour avoir lu un poème

AU : 179/11, index AI : MDE 11/031/2011, date de publication : 13 juin 2011. ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 JUILLET 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 12 juin, une étudiante et poétesse bahreïnite a été condamnée à un an de prison pour avoir lu un poème critiquant le roi de Bahreïn. Ayat al Qarmezi, poétesse et étudiante à l’université de la Faculté des enseignants de Bahreïn, a été condamnée le 12 juin à Bahreïn par le Tribunal de première instance pour la sûreté nationale, un tribunal militaire, à un an de prison pour avoir pris part à des manifestations illégales, porté atteinte à la sécurité publique et incité à la haine envers le régime. Selon sa famille, Ayat al Qarmezi avait l’air forte après son procès et son avocat prévoit de faire appel du jugement. Ayat al Qarmezi a été détenue au secret pendant les 15 premiers jours de sa détention et affirme qu’elle a été battue et qu’on lui a administré des décharges électriques durant cette période. Son procès s’est déroulé en trois audiences, et elle n’a été autorisée à voir sa famille qu’après chacune d’entre elles. En février, alors qu’elle participait à un rassemblement en faveur de la réforme à Manama, Ayat al Qarmezi a lu un poème qu’elle avait écrit, et qu’elle a adressé au roi de Bahreïn. Son poème disait notamment : « Nous sommes le peuple qui tuera l’humiliation et assassinera la misère / N’entendez-vous pas leurs pleurs, n’entendez-vous pas leurs cris ? » Ayat al Qarmezi a été contrainte de se (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.