Écrire Bahrein. Un avocat Mohammed al Tajer, comparaît devant un tribunal

Action complémentaire sur l’AU 116/11, MDE 11/032/2011, 13 juin 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 JUILLET 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un éminent avocat arrêté à Bahreïn le 15 avril a comparu devant un tribunal le 12 juin sans que sa famille et ses avocats aient été prévenus. L’audience le concernant reprendra le 16 juin. Amnesty international estime que cet homme est un prisonnier d’opinion qui a été placé en détention en raison de son travail d’avocat spécialiste des droits humains et pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression dans le cadre de celui-ci. Mohammed al Tajer, un éminent avocat bahreïnite, a été arrêté chez lui à Manama, la capitale de Bahreïn, le 15 avril au soir. Il a été arrêté sans mandat par un groupe d’une vingtaine de membres des forces de sécurité portant des masques, qui l’ont ensuite conduit dans un lieu indéterminé. Depuis son arrestation, ses proches et ses avocats n’ont pas pu lui rendre visite ni obtenir d’informations sur son lieu de détention. Il n’a été autorisé à téléphoner à sa famille que trois fois et ces appels étaient limités à trois minutes. Le 12 juin, Mohammed al Tajer a été présenté devant le Tribunal de première instance pour la sûreté nationale, une juridiction militaire, alors que ses proches et ses avocats n’avaient pas été informés de cette audience à l’avance. Certains avocats qui se trouvaient au tribunal ce jour-là et l’ont vu ont informé le juge qu’ils souhaitaient le représenter, et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.