Écrire Bahrein. Un fonctionnaire bahreïnite Mohamed Albuflasa, détenu au-delà de sa peine

AU 181/11, MDE 11/034/2011, 15 juin 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 JUILLET. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un ancien agent des Forces de défense de Bahreïn continue d’être détenu dans ce pays alors qu’il a purgé sa peine d’emprisonnement et que ni lui, ni son avocat n’ont été informés d’éventuelles nouvelles charges pesant contre lui. Il est privé de visites de sa famille, et il semblerait qu’il observe actuellement une grève de la faim pour protester contre son maintien en détention. Amnesty International craint que cet homme ne soit un prisonnier d’opinion. Mohamed Albuflasa, un Bahreïnite sunnite âgé de 36 ans, ancien agent des Forces de défense de Bahreïn qui a ensuite travaillé au bureau du prince héritier Salman bin Hamad Al Khalifa, a été arrêté le 15 février 2011. Ce jour-là, il s’était exprimé sur un podium pendant des manifestations sur la place de la Perle à Manama. Dans son discours, il avait dénoncé la corruption au sein du gouvernement et le manque d’opportunités économiques pour de nombreuses personnes. Il s’était prononcé en faveur de véritables réformes politiques et de la coexistence entre les chiites et les sunnites à Bahreïn. Un tribunal militaire l’a jugé sans qu’aucun avocat ne soit présent et l’a condamné vers la mi-mars à deux mois d’emprisonnement. Le 15 avril, un procureur militaire a ordonné que sa détention soit prolongée de 45 jours, jusqu’au 1er juin. Cependant, Mohamed Albuflasa est toujours enfermé depuis (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.