Écrire Guatemala. La famille d’une femme tuée Margarita Chub Che, en danger

AU 187/11, AMR 34/006/2011, 16 juin 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 JUILLET À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Margarita Chub Che, défenseure des droits humains et responsable d’une communauté, a été tuée le 4 juin dans la municipalité de San José Panorama, à Panzos, dans le nord-est du Guatemala. On pense que sa famille risque d’être de nouveau victime d’agressions car elle exige que justice soit faite. Le 4 juin vers 23 h 30, Margarita Chub Che se trouvait à proximité de son domicile, à San José Panorama, lorsqu’elle a été la cible de coups de feu tirés par par trois inconnus. Elle est morte sur le coup. Selon les informations dont Amnesty International dispose, cet homicide pourrait être un acte de violence domestique. Depuis cet événement, les proches de Margarita Chub Che, dont un de ses trois enfants, exigent que justice soit faite et qu’une enquête soit menée sur cet homicide. Étant donné le fort taux de violence contre les femmes dans le département d’Alta Verapaz, la sécurité de la famille Chub Che est en danger. Les statistiques officielles font état de 695 femmes tuées en 2010. Le nombre total de femmes tuées entre 2004 et 2010 s’élève à au moins 4 400. L’impunité règne, les auteurs étant reconnus coupables dans moins de 4 % des affaires d’homicide. Le Guatemala a l’obligation de protéger le droit à la vie de toutes les femmes et d’enquêter sur toutes les affaires de violences liées au genre. Margarita Chub Che, 37 ans, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.