Écrire Gambie. Plusieurs personnes arrêtées après une distribution de tee-shirts.

AU 190/11, AFR 27/002/11, 20 juin 2011 Un ancien ministre de l’Information et de la communication et trois autres hommes ont été inculpés de trahison après avoir distribué des tee-shirts de la Coalition pour le changement en Gambie (CCG) appelant à en finir avec la dictature. Les quatre hommes sont détenus à Banjul, la capitale du pays, sans aucun contact avec leurs proches ni leurs avocats. Amadou Scattred Janneh, Michael C. Ucheh Thomas, Modou Keita et Ebrima Jallow ont été présentés devant le tribunal de première instance de Banjul le 13 juin. L’affaire a depuis été transférée à la Haute Cour, le tribunal de première instance n’étant pas compétent pour juger les cas de trahison. Les quatre hommes sont toujours détenus à la prison Mile. Amadou Scattred Janneh, qui a la nationalité américaine, a été arrêté à son bureau le 7 juin parce qu’il était en possession de tee-shirts de la CCG sur lesquels il était inscrit End to Dictatorship Now (« En finir immédiatement avec la dictature »). Michael C. Ucheh Thomas, ressortissant du Nigéria, et Modou Keita er Ebrima Jallow, deux Gambiens, ont été arrêtés le même jour et accusés d’avoir imprimé ces tee-shirts. On ignorait où se trouvaient ces quatre hommes jusqu’à ce qu’ils soient présentés devant le tribunal de première instance de Banjul, le 13 juin. Selon Ndey Tapha Sosseh, la porte-parole de la CCG, « [l]a Coalition pour le changement en Gambie est une organisation dont l’objectif est de mettre un terme à la dictature dans le pays ainsi qu’au climat de peur qui a tant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse