Écrire Espagne. Une famille risque d’être expulsée de force.

AU 185/11, EUR 41/007/2011, 17 juin 2011 Abdelilah Ghailán, Fatima Zohra Alami Wahabi et leurs deux enfants risquent d’être expulsés de force de leur domicile à Madrid, en Espagne, à partir du 24 juin 2011. L’expulsion a été ordonnée sans consultation préalable de cette famille, qui n’a reçu aucune autre proposition de relogement. Des centaines d’autres familles vivant dans la même zone pourraient connaître le même sort. Abdelilah Ghailán, 33 ans, maçon, et Fatima Zohra Alami Wahabi, 27 ans, sont des migrants marocains qui vivent depuis sept ans avec leurs deux enfants, âgés de trois et six ans, dans le quartier de Cañada Real Galiana, dans le sud-est de Madrid. C’était traditionnellement une zone réservée au bétail mais depuis 30 ans, des Espagnols et des migrants viennent s’y installer et y construire leurs maisons. Les autorités espagnoles ne s’y sont pas opposées jusqu’en 2005. Des centaines de familles risquent désormais d’être chassées de chez elles, la mairie de Madrid cherchant à rétablir le contrôle de la situation dans ce quartier en démolissant des maisons, qu’elles soient récentes ou aient été construites il y a des décennies. Le 28 mai, Abdelilah Ghailán et Fatima Zohra Alami Wahabi ont reçu une notification de la décision de justice ordonnant leur expulsion et la démolition de leur domicile à compter du 24 juin, ce qui coïncide avec la fin de l’année scolaire. Selon les informations dont dispose Amnesty International, cette famille n’a reçu ni proposition de relogement ni indemnisation. En cas (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir