Écrire Soudan. Bushra Gamar Hussein Rahma, un militant détenu risque la torture

AU 205/11, AFR 54/021/2011, 30 juin 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 AOÛT 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Bushra Gamar Hussein Rahma, un militant soudanais des droits humains, est actuellement détenu dans un lieu indéterminé. Il a été arrêté le 25 juin à Omdurman, au Soudan, et n’a pu contacter ni sa famille, ni un avocat. Il risque d’être victime de torture ou d’autres mauvais traitements. Bushra Gamar Hussein Rahma a été arrêté le 25 juin à son domicile à Omdurman, une banlieue de la capitale soudanaise, Khartoum, et est actuellement détenu dans un lieu indéterminé. Même s’il n’était pas au Kordofan méridional lors de son arrestation, il semble que celle-ci est liée au conflit qui se déroule actuellement dans cet État du Soudan. Les autorités soudanaises refusent de confirmer son lieu de détention. Il risque d’être victime de torture ou d’autres mauvais traitements. Âgé de 47 ans, Bushra Gamar Hussein Rahma est originaire de Talodi, une ville du Kordofan méridional située à la frontière entre le nord et le sud du Soudan. Il est technicien en radiologie et fondateur de l’Organisation pour les droits humains et le développement (HUDO), dont le siège est au Kordofan méridional. Auparavant, il a été directeur de l’Organisation pour le développement social du Soudan (SUDO), à Nyala, au Darfour, de 2005 à 2006. Il est nubien, une ethnie soudanaise, et a dirigé le Mouvement populaire de libération du Soudan (MPLS) au Darfour de 2006 à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !