Écrire Yémen : Cinq hommes risquent une exécution imminente

Action complémentaire sur l’AU 297/09, MDE 31/010/2011, 5 juillet 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 16 AOÛT 2011 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Cinq hommes sous le coup d’une condamnation à mort au Yémen pourraient être exécutés dès le 6 juillet, selon des sources locales. Ils ont épuisé toutes leurs voies de recours, et leurs peines ont été ratifiées par le président en 2009. Yasser Ismail, 29 ans, Bashir Ismail, 28 ans, Arif Fari, 27 ans, Mubarak Ghalib, 25 ans, et Murad Ghalib, 26 ans, ont été condamnés à mort en juillet 2006 pour le meurtre de deux hommes. Ces cinq personnes ont un lien de parenté. Elles sont détenues à la prison centrale de Taizz. La cour d’appel de la ville a rejeté leurs recours contre leur condamnation en mars 2008, et la Cour suprême a confirmé cette décision en juin 2009. Le président a ratifié leurs peines la même année. Selon des sources yéménites, l’exécution de ces cinq hommes est prévue le 6 juillet. Amnesty International n’est pas en mesure de confirmer cette dernière information mais, étant donné qu’ils ont épuisé toutes leurs voies de recours en 2009, l’organisation craint que la sentence ne soit appliquée sous peu. Certaines sources avaient précédemment indiqué que leur exécution devait avoir lieu le 25 juin, mais elle aurait été ensuite reportée. Au Yémen, plusieurs centaines de personnes sont sous le coup d’une condamnation à mort. En 2010, au moins 53 personnes ont été exécutées. DANS LES (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !